Clotilde Aubry de Maromont – Droit civil et construction de l’État en France : les apports d’une sociohistoire du concept d’obligation

Clotilde Aubry de Maromont – Droit civil et construction de l’État en France : les apports d’une sociohistoire du concept d’obligation

Dans le cadre du cycle de conférences 2021-2023 du Groupe de réflexion en droit privé et du Groupe de recherche sur les humanités juridiques intitulé « Émancip(ens)e : penser l’émancipation en droit privé », Clotilde Aubry de Maromont (Maîtresse de conférences en droit privé, Université de la Réunion) présentera une conférence intitulée « Droit civil et construction de l’État en France : les apports d’une sociohistoire du concept d’obligation » le jeudi 1er décembre 2022 de 12:30 à 14:00 (ET), sur Zoom.

Lien Zoom : À venir.

Résumé : Les résultats de recherche présentés lors de cette conférence s’inscrivent dans un contexte scientifique de séparation problématique pour le champ juridique entre les instruments du droit civil et l’étude, sur la longue durée, de la construction de l’État.

Cet écueil s’explique pour deux raisons principales, l’autonomisation du droit et des sciences sociales, d’une part, et, le rattachement de l’étude de l’État au droit public au détriment du droit privé dans la discipline juridique, d’autre part. La séparation relevée a eu pour effet de délier le droit civil de sa fonction sociale alors que les civilistes ont créé des instruments et des concepts qui ont projeté, très tôt, la construction d’un ordre social fondé sur une normalisation et une uniformisation des comportements sociaux. En invitant les individus à se conformer à certains rites prescrits pour se marier, faire un testament, céder une parcelle de terre ou encore former une obligation, le droit civil permet, depuis l’époque romaine, de réguler l’action humaine et de rationaliser, par là même, la vie sociale.

En partant de l’étude de cas d’une institution civile romaine, l’obligatio, l’analyse démontre comment la philosophie juridique civiliste a interagit avec la philosophie politique moderne pour construire l’État légal rationnel. En plus d’astreindre les individus à réaliser une prestation dans certaines circonstances bien définies (délit, quasi-délit, contrat), l’obligatio, assimilée à un vinculum juris (un lien de droit) a permis d’inventer l’idée et les modalités d’un lien social fondé sur la contrainte, l’union et l’ordre. Derrière l’archéologie du savoir civiliste s’articule ainsi une généalogie du pouvoir politique que l’étude contribue à mettre au jour.

Biographie : Clotilde Aubry de Maromont est Maîtresse de conférences à Faculté de droit et d’Économie de l’Université de La Réunion.

Croisant les regards du droit et des sciences sociales, ses recherches portent sur le rôle du droit civil dans la construction de l’État. Elle a particulièrement travaillé à élaborer une sociohistoire du concept d’obligation.

Elle s’intéresse également à la fonction sociale du droit privé, à la méthodologie et à l’épistémologie juridiques.

Date

jeudi 01 décembre 2022

Heure

12:30 pm - 2:00 pm

Lieu

En ligne

Organisation

Groupe de recherche sur les humanités juridiques
Email
info@humanitesjuridiques.org

Autres organisateurs

Groupe de réflexion en droit privé
Site Web
https://www.gr-dp.com

Invité·e