Thibault Tranchant – Vers une herméneutique critique du signe africain : faire de l’histoire de la philosophie avec Achille Mbembe

Thibault Tranchant – Vers une herméneutique critique du signe africain : faire de l’histoire de la philosophie avec Achille Mbembe

***Cliquez ici pour vous inscrire et obtenir le lien Zoom***

Dans le cadre du cycle 2022-2023 de l’Atelier sur les corps, les identités et l’être, Thibault Tranchant (Professeur de philosophie, Collège Édouard-Montpetit) présentera une conférence intitulée « Vers une herméneutique critique du signe africain : faire de l’histoire de la philosophie avec Achille Mbembe » le mercredi 25 janvier 2023 de 12:30 à 14:00, sur Zoom.

Notice : Ce travail en cours implique l’étude et l’emploi du mot en n, en suivant le sens conceptuel des travaux d’Achille Mbembe. Comme l’explique le texte en chantier, Mbembe utilise ce terme afin de désigner une condition historique découlant de l’universalisation de la brutalité. Cette dernière est quant à elle conçue comme un régime particulier de rationalité propre au développement du capitalisme et du colonialisme moyennant la technique. 

Résumé : Le but de cette présentation est d’explorer les bases méthodologiques d’une herméneutique critique du signe africain appliquée à l’histoire de la philosophie. Dans un premier temps, je m’intéresserai aux notions de « signe africain », de « devenir-nègre » et de « devenir-africain » dans les travaux récents d’Achille Mbembe, que j’interprète comme une variante décoloniale du matérialisme dialectique d’origine hégélo-marxienne. Je dégage, à ce stade, l’originalité de l’interprétation par Mbembe de la rationalité capitaliste comme « brutalité », et explore la figure mbembienne du « nègre », définie comme sujet oppositionnel de la brutalité capitaliste et porteur de la raison dans l’histoire. Dans un second temps, je situe la méthode herméneutique par rapport au matérialisme dialectique et énonce les tâches constitutives d’une herméneutique critique du signe africain. Faisant alors dialoguer Mbembe avec Ricœur et Castoriadis, je définis une telle herméneutique comme l’agencement d’une analyse structurale des signes africains avec une interprétation des conditions imaginaires du discours philosophique. L’enjeu de cette contribution est le devenir-africain de la pratique philosophique, c’est-à-dire son ouverture sur une conception de l’universel comme réparation du vivant issue de l’expérience « nègre » de la brutalité.

Biographie : Thibault Tranchant est docteur en philosophie des Universités de Rennes 1 et de Sherbrooke. Il est spécialisé dans l’histoire de la philosophie politique moderne et contemporaine et s’intéresse, plus largement, au dialogue entre l’anthropologie et la philosophie. Il a notamment codirigé « Castoriadis et les sciences sociales » pour les Cahiers Société (2019), et vient de faire paraître avec Stéphane Vibert Les Carrefours du temps : temporalités et histoire dans l’œuvre de Cornelius Castoriadis (PUL, 2021). Il enseigne la philosophie au Collège Édouard-Montpetit.

Date

mercredi 25 janvier 2023

Heure

12:30 pm - 2:00 pm

Lieu

En ligne

Organisation

Groupe de recherche sur les humanités juridiques
Email
info@humanitesjuridiques.org

Invité·e